CuisineEtc

les petits plaisirs de la vie

Marché de Beloeil, Mirepoix …


Marché public Beloeil Ferme la Bourrasque

Dimanche dernier, j’avais envie d’un brunch pas trop loin de la maison dans un décor champêtre. Allez hop! Direction le vieux Beloeil, le long de la rivière Richelieu, un quartier bucolique où j’aime flâner. Premier arrêt, le marché public dominical de la rue Saint-Jean-Baptiste regroupant une quinzaine de producteurs locaux de 10 h à 15 h jusqu’au 29 septembre.

La Ferme la Bourrasque propose des légumes biologiques, je me suis laissée tenter par ces irrésistibles pâtissons jaunes suffisamment gros pour les farcir, par des betteraves deux tons aux feuilles comestibles, fabuleuses crues en salade et des tomates jaunes et rouges pour colorer mes salades estivales. Ce que j’aime de l’été, c’est manger en kaléidoscope.

À la fromagerie Ruban bleu, un mignon petit chèvre recouvert de fleurs séchées m’a séduite. Il a fini ses jours dans une assiette estivale avec du pain aux avelines de La Femme et le Boulanger, mardi midi lors de la visite de mon amie Mélanie.

La prochaine fois, j’apporte une glacière pour me procurer une pintade nourrie de grains moulus à la ferme du kiosque Les produits d’Antoine. Ils ont aussi du poulet de grain, des saucisses, des produits transformés, mousse, confit, rillette… et des plats cuisinés.

Bistro Mirepoix vieux Beloeil

Nous avons posé nos pénates au Bistro Mirepoix où j’ai dégusté un sublime Florentin, un œuf poché sur muffin anglais avec fromage chèvre et épinards servi avec des pommes de terre croustillantes et dorées, en plus d’un petit pot de fèves au lard. Chéri a opté pour la formule traditionnelle des œufs bénédictins qui lui a plu. J’ai choisi d’accompagner ce repas d’un cappuccino fumant que j’ai siroté tranquillement à la fin du repas. Un endroit à découvrir, je me promets d’y retourner pour le repas du soir un de ces jours.

Vue du Mont Saint Hilaire

Nous avons ensuite flâné le long de la rivière, admiré la vue sur le Mont Saint-Hilaire, constaté les dégâts de l’inondation sur un mur de pierre, croisé une naturaliste sur le belvédère qui nous a expliqué les secrets du canard colvert et parlé des expositions interactives du Muséobus, derrière la bibliothèque jusqu’au 25 août, avis aux parents.

No comments yet»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :