Pâté chinois en mode récupération


Pâté chinois © CuisineEtc
Pâté chinois © CuisineEtc

Voici pour ceux et celles qui désirent manger plus de légumes un classique vitaminé et savoureux, le pâté chinois. Que cache cette belle purée? Des pommes de terre, un légume mais aussi d’autres légumes donc d’autres vitamines et des restes.

C’est parti mon défi pour mars! Défi Santé 5 30 Équilibre faire un minimum de 30 minutes d’exercices, prioriser mes priorités, consommer 5 portions de fruits et légumes et boire 5 verres d’eau par jour.

Autrefois quand les familles comptaient plusieurs enfants, le pâté chinois était composé de restes de viande. Aujourd’hui, c’est lorsque que le nid se vide comme chez nous que les restes s’accumulent au frigo ou lorsqu’on est célibataire. Ce pâté chinois est préparé avec des restes de rôti de bœuf et de rôti de palette! Mais vous pouvez utiliser des restes de veau ou de porc. Il recouvert de maïs en grains congelé, d’une purée pommes de terre et de topinambours, un tubercule local. Afin d’augmenter votre consommation de légumes remplacer par une variante que j’aime beaucoup, céleri-rave et panais remplacent les pommes de terre. Quant aux topinambours, les remplacer par des pommes de terre jaunes ou sucrées. La courge poivrée est aussi un bon substitut et la couleur sera plus intéressante une belle purée orange. Laissez-vous aller et créer votre propre combinaison maison. J’attends avec impatience vos créations.

Enfant, ma mère nous servait du hachis parmentier. Un gratin de viande et pommes de terre créé par un Monsieur Parmentier pendant la disette en France sous le règne du roi Louis XVI. Le pâté chinois la variante québécoise est arrivé par accident tel qu’on le connait aujourd’hui. Il est apparu après la deuxième guerre mondiale sur les tables du Québec et non à la fin du XIXe siècle lors de la construction de la voie de chemin de fer canadien. La petite histoire de la cuisine du Québec vous intéresse?  En ce moment, au Musée du Château Ramezay, l’exposition À Table présente les traditions alimentaires au Québec. Au menu : contes, conférences et dégustations qui vous en apprendront plus sur notre patrimoine historique et culinaire!

 

Recette : Pâté chinois à l’ancienne
Préparation : 30 minutes
Cuisson : 30 minutes
Rendement : 6 portions

Ingrédients

• 700 g (1 ½ lb) de pommes de terre ou mélange de céleri-rave et panais
• 300 g (2/3 lb) de topinambours ou pommes de terre sucrées
• 300 g (2/3 lb)  de restes de bœuf
• 300 g (2/3 lb) de maïs en grains congelé
• 1 oignon haché
• 250 ml (1 tasse) de lait
• Huile d’olive
• Sel, poivre et paprika au goût

Méthode

1. Réchauffer les restes de viande dans une cocotte au four pendant 30 minutes à feu doux.
2. Dans une casserole d’eau bouillante salée, cuire les pommes de terre à couvert de 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres.
3. Dix minutes avant la fin de la cuisson ajouter les topinambours.
4. Égoutter les pommes de terre et les topinambours, les remettre dans la casserole.
5. Ajouter le lait, le sel, le poivre et réduire les pommes de terre en purée.
6. Effilocher la viande à la fourchette dans le sens de la fibre.
7. Hacher l’oignon et le faire blondir dans un filet d’huile.
8. Ajouter la viande aux oignons et bien mélanger, saler et poivrer au besoin.
9. Couvrir d’un rang de maïs congelé puis d’un rang de purée.
10. Saupoudrer le dessus de paprika. Mettre dans un four préchauffer à 180º C (350º F) et cuire 30 minutes.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s